fond de page armagnac lena'zur.jpg

La gamme d'Armagnac

Nous vous proposons notre sélection d'Armagnacs vieillis dans nos caves.

2 Terroirs : Bas-Armagnacs et Ténarèze.

De grands millésimes pour de grands moments de dégustation.


Nos Armagnacs sont complexes et boisés, car ils sont suivis avec grande rigueur, chacune des barriques dans lesquelles ils passent sont sélectionnées en fonction de l’Armagnac lui-même.


Notre travail d’éleveur-négociant est clair : utiliser le bois non pas pour cacher des défauts, mais pour magnifier la singularité de chaque eau-de-vie !

 
armagnac au coin du feu lenazur.jpg

Histoire

La ville de Condom réputée pour son commerce d’Armagnac a été pendant des décennies le berceau de nombreuses maisons de négoce d’Armagnac telles que Janneau, Papelorey, Dupeyron ou Notre Maison. Notre Maison bénéficiait d’un emplacement idéal entre la rivière La Baïse, où passaient les gabares (des bateaux dédiés au transport de marchandises), et la gare de Condom, où circulaient les trains de marchandises.


Grâce à leur localisation stratégique, les anciennes maisons de négoce pouvaient commercialiser leurs Armagnacs partout en France.

Tous nos Armagnacs sont vieillis en fûts de chêne français dans nos chais centenaires de Condom. La température et l’humidité des chais sont deux facteurs essentiels influant sur la qualité du vieillissement de l’eau de vie. Grâce au bois dans lesquels reposent nos Armagnacs, nous affinons chaque Armagnac en fonction de ses caractéristiques de base.

Nos Armagnacs sont soyeux, doux et sans faux-goûts ou défauts car très rigoureusement sélectionnés à la sortie de l’alambic : seules les eaux de vie les plus fines et rondes rentrent dans nos chais

Chai

Notre chai d’Armagnac est exceptionnel grâce à deux particularités qui le rendent complètement unique : Son premier étage est à peine plus haut que la Baïse, ce qui permet à l’humidité d’être relativement constante même dans les mois les plus chauds. Ce phénomène est amplifié par un deuxième fait unique à nos chais : Il est creusé pour moitié dans la roche calcaire qui constitue nos sols.

 
Distillerie.jpg

Distillation

Aujourd’hui, la Notre Maison est l’une des rares maisons de négoce qui, dans la tradition des grandes maisons Condomoises, achète l’armagnac tout juste distillé à des propriétaires viticulteurs qui font distiller une partie de leur récolte au distillateur ambulant.

Nous n’avons jamais cessé de valoriser la production de nos agriculteurs et de nos partenaires et sommes fiers aujourd’hui de continuer à faire vivre la culture armagnacaise la plus vieille : la distillation du vin de propriété par les distillateurs ambulants, dont il ne reste aujourd’hui qu’une poignée.


En faisant le choix de ne pas distiller nos Armagnacs, nous assurons chaque année une qualité supérieure pour nos spiritueux et nos millésimés, car nous sélectionnons parmi nos partenaires le meilleur chaque année.

Lors du vieillissement, le degré d’alcool diminue progressivement en s’évaporant, c’est « la part des anges ». Nous surveillons chaque barrique plusieurs fois par an et avons pour philosophie de ne pas laisser un armagnac éternellement dans la même barrique.


Nous pensons que pour magnifier les caractéristiques de chaque millésime, les armagnacs doivent être surveillés en permanence et changés de barriques en fonction de leurs dernières évolutions, rares sont les armagnacs qui passeront plus d’un an dans une même barrique dans nos chais ! Cette étape consiste à minutieusement mélanger plusieurs armagnacs de fûts différents, selon leurs caractéristiques, leurs arômes, la couleur, le taux d’alcool… Les saveurs et le caractère de l’Armagnac vont alors s’affirmer. Lorsque l’Armagnac est mis en bouteille, l’eau-de-vie ne vieillit plus car seul le bois permet de faire vieillir le spiritueux.